Par Maxime 14/10/2021

Pierre Ménès harceleur ? La faute aux réseaux sociaux

0

 

Gentil organisateur au Club Med, journaliste de presse écrite à L’Équipe, dirigeant du club de Reims, acteur de cinéma et de publicité, polémiste audiovisuel, éditorialiste sur Internet, et maintenant clown. Pierre Ménès en aura fait des boulots, de la pige à un spot de publicité, déguisé en chat, point culminant de sa carrière. Accusé de racisme (« le vrai problème, en France, dans le foot en tout cas, c’est le racisme anti-blanc »), de sexisme et de machisme (« le foot, c’est quand même un sport de mecs […] et pour voir une gonzesse dunker au basket, il faut se lever tôt »), d’homophobie (il aurait traité un ancien assistant de “PD”), il ne lui manquait plus que les agressions sexuelles pour remplir le bingo. Chose faite cette année ! Et si vous pensez qu’avec de telles casseroles, spectateurs et médias lui ont tourné le dos, eh bien, la suite risque d’être difficile à lire.

 

Dans les épisodes précédents

Dans un documentaire “Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste” diffusé en mars 2021, Marie Portolano donnait la parole à ses consœurs journalistes sportives qui doivent quotidiennement faire face au sexisme et au harcèlement que ce soit sur les terrains de sport ou les rédactions. Dans une séquence, elle confronte Pierre Ménès, alors chroniqueur sur Canal plus, sur plusieurs de ses agissements problématiques (il a notamment embrassé de force une chroniqueuse et soulevé la jupe et attrapé les fesses de Marie Portolano). Mais celui-ci rejette toutes les accusations suscitant la colère de nombreux internautes.
 
1.


2.

3.

4.

 

 

Devant la polémique qui aura duré plusieurs jours, où il aura pu se défendre dans l’émission Touche Pas A Mon Poste sans jamais se considérer coupable de moindre gestes déplacés, il quitte finalement Canal plus. Il disparaît petit à petit des écrans et même l’éditeur de jeu vidéo EA Sports supprime ses commentaires du jeu FIFA.
 

Le grand retour

Quel ne fût pas notre étonnement du coup lorsqu’il réapparaît 7 mois plus tard lors de l’émission présentée par Estelle Denis sur RMC. Heureusement pendant tout ce temps, il a pu se recentrer sur lui-même, réfléchir aux conséquences de ses actions, bref revenir probablement pour s’excuser auprès de ses victimes. En trois lettres capitales : LOL.
 
5.


6.

7.

8.

 

 
Pierre Ménès a donc été victime d’une “chasse à l’homme” menée par les réseaux sociaux. Le fait qu’il soit accusé d’agressions sexuelles n’a ABSOLUMENT rien avoir avec ça. C’est juste un gars taquin, un loleur mais avec un cœur gros comme ça. Et notre époque ne sait plus rire de tout et de tout le monde. C’était clairement mieux avant bouhou.

 

Il est juste cash, ça va

Reçu ensuite sur France Inter on apprend que Pierre Ménès n’est pas un agresseur sexuel. Non. C’est juste un fifou en fait. Et nous qui faisions la confusion aha qu’est-ce qu’on a pu être bête ?! Merci en tout cas pour cette clarification, on ne nous y reprendra pas.
 
9.


10.

11.

12.

13.

 

 
Après ce dernier baroud d’honneur Pierre Ménès est heureusement retourné à l’anonymat et on ne risque pas de le voir de sitôt sur l’espace médiatique. C’est évidemment FAUX 🙂 Pierre Ménès a repris ses “analyses” footballistiques sur Twitter comme si de rien n’était (big up à tout ceux qui lui écrivent en commentaires qu’il leur a manqué, ça fait chaud au cœur) et il lance sa propre émission. Étonnant, non ?
 

En vrac

Et parce qu’on termine toujours par quelques blaguounettes pour détendre l’atmosphère, voici les tweets en vrac sur Pierre Ménès.
 
14.


15.

 
Et pour que tout ceci ne vous dégoûte pas tout à fait du monde du football, nous vous conseillons de lire ce top 17 des anecdotes de footballeurs et footballeuses du dimanche.
 

Commentaires 0

Rédigez votre commentaire

Looks good!
Looks good!
Looks good!
fermer