Par Sandra 24/01/2022

Les jeunes devraient-ils pouvoir travailler 45 heures par semaine ?

0

 

Si Emmanuel Macron n’a toujours pas officialisé sa candidature – encore aujourd’hui, le Président en visite dans la Creuse refusait de répondre clairement à un lycéen qui l’interrogeait à ce sujet -, il n’en rate pas une pour évoquer dans la presse des mesures ou des dispositions qu’il souhaiterait prendre lors d’un éventuel futur mandat. On l’a vu avec sa proposition d’augmenter les frais d’inscription à l’université, qui avait déjà fait fortement réagir sur Twitter.
Le 21 janvier dernier, dans un article du journal Marianne sur “Ce que Macron prépare s’il est élu”, il est dévoilé les propos d’un cadre de LREM au sujet d’une éventuelle modulation du temps de travail à l’échelle d’une vie. « On peut accepter de travailler 45 heures par semaine quand on a 25 ans, puis réduire son temps de travail quand on a des enfants ou quand on est senior » nous dit-il. Rien de nouveau sous le soleil car cette idée avait déjà été évoquée en 2016 lors de la première campagne d’Emmanuel Macron. Était-ce juste une façon de créer le buzz ? Nul ne sait. En tout cas, c’était une bonne raison de parler du temps de travail, de sa pénibilité, du chômage aussi et de la jeunesse. Retour en 20 tweets sur cette polémique.

 

“Quand t’es jeune 35h c’est de la pipe” :

La jeunesse qui vient de vivre deux années de pandémie, qui fait face à une augmentation drastique de la précarité, qui voit le chômage des moins de 25 ans atteindre des sommets… oui, cette jeunesse n’en revient pas de cette éventuelle mesure. Dans un monde qui évolue à une vitesse folle, qui va devoir affronter une crise climatique sans précédent, est-ce vraiment la priorité ?
 
1.


2.

3.

4.

5.

6.

 

Celles et ceux qui ne voient pas le problème :

Comme à chaque nouvelle polémique, des personnes (de droite) sont prêtes à tout pour défendre la valeur travail. Quitte à en oublier qu’elles ne connaissent pas toutes les facettes du monde du travail.
 
7.


8.

9.

10.

11.

 

Travailler trop rend malade :

Si la diminution du temps de travail a fait l’objet de nombreuses luttes sociales, ce n’est pas pour rien.
 
12.


13.

14.

 

Voyage en “Macronie” :

 
15.


16.

17.

 

En vrac :

On rêve d’un monde où l’on a le temps de profiter de ses enfants, de pratiquer les loisirs que l’on aime, bref d’un monde où le travail ne détermine pas l’intégralité de notre emploi du temps.
 
18.


19.

20.

 
NDLR : bien que de nombreux tweets évoquent Emmanuel Macron comme la personne ayant tenu ces propos, il s’agit d’un raccourci. Comme il est précisé au début de notre article, c’est un dirigeant de La République En Marche qui a prononcé la phrase polémique relayée par Marianne.

Commentaires 0

Rédigez votre commentaire

Looks good!
Looks good!
Looks good!
fermer