Par TwogFr 14/03/2021

Thread : sortir de 30 ans de prison et découvrir… Internet

0

Si l’on s’amuse de l’incarcération de Nicolas Sarkozy ou de Patrick Balkany, il n’en reste pas moins que la prison continue de poser question sur son existence. Maria Burnett est avocate pour Human Rights Watch, une organisation non gouvernementale à but non lucratif de défense des droits humains. Et l’un de ses clients va lui montrer que la réinsertion peut poser des problèmes assez inattendus.

 

Un thread signé @_MariaBurnett

 
1.
Thread : mon client est sorti après 30 ans de prison il y a environ 6 semaines. Depuis, les gens lui disent que les formulaires dont il a besoin se trouvent sur le Web ou qu’ils lui enverront quelque chose par e-mail. Il y a quelques jours, il m’a avoué timidement qu’il ne comprenait pas ce que cela signifiait.


2.
Je lui ai acheté un ordinateur portable et nous avons passé une journée ce week-end à tout revoir, la différence entre les opérateurs de téléphone et le wifi, entre les textes et les e-mails, où trouver telle ou telle chose sur un téléphone et sur un ordinateur portable. Il s’est habitué à demander “Quel est le mot de passe WIFI ici ?” et l’a entré au bon endroit.

3.
Tout ce qui concerne l’ordinateur portable était difficile : les icônes et le curseur, le pavé tactile, le survol d’un élément pour obtenir des options, la fermeture et l’ouverture d’onglets. Ensuite, nous avons créé des liens vers des réunions Zoom, trouvé des liens dans des e-mails, ouvert des Zooms, coupé et rétabli le son, activé et désactivé la vidéo. Nous avons bu beaucoup de café.

4.
Tout le monde – y compris les services sociaux de Washington – a supposé qu’il avait compris tout cela, qu’il peut fonctionner dans un monde numérique, pendant une pandémie, sans avoir suivi un cours accéléré sur ce sujet. Je me suis sentie tellement coupable d’avoir supposé qu’il s’en sortirait tout seul…

5.
… et je me sens toujours coupable de n’avoir pas saisi tout ce qu’il aurait à apprendre et de n’avoir pas vu tout ce qu’il lui a fallu de courage pour admettre sa confusion. Lorsqu’il était en prison, il m’a envoyé des e-mails, mais Corrlinks (système de messagerie des prisons américaines) n’est pas la même chose qu’utiliser un ordinateur portable seul, sans limites et sans aide.

6.
Hier soir, il a finalement participé au premier Zoom de sa vie sur son propre ordinateur portable – pour se joindre à un groupe de discussion de citoyens récemment rentrés au pays. Il a cliqué, me lisant des extraits au fur et à mesure et SUCCÈS : il a officiellement participé à un Zoom en tant que personne libre. Un petit pas, mais un pas assuré, dans le monde numérique.

Commentaires 0

Rédigez votre commentaire

Looks good!
Looks good!
Looks good!
fermer